L'été approche (enfin il paraît, peut-être, un jour), et ces porte-bébés très légers, bien qu'utiles toute l'année, reviennent sur le devant de la scène. 

Généralités :
Le tonga, comme le Suppori, est un porte-bébé de type filet semi-actif. Cela signifie qu'il nécessite une action soit de la part du porté, soit de la part du porteur. Au contraire d'un sling qui soutient complètement et de façon autonome le dos de l'enfant, ces aides au portage ne soutiennent que la base de l'enfant. 
Il est donc recommandé de l'utiliser avec un enfant qui a un tonus suffisant pour tenir son dos et des capacités d'agrippement.
Il est possible de l'utiliser avec un tout petit, mais dans ce cas le porteur doit avec sa main venir soutenir le dos. Attention de ne pas malmener le dos de votre enfant : les disques intervertébraux d'un tout petit ne sont pas matures et ne réalisent pas leur travail d'amortissement entre les vertèbres comme chez un enfant plus grand ou un adulte. Réservezalors  ce portage à des moments très calmes (statiques ou  marche lente dans la maison). 
Il s'agit d'un portage d'appoint, limité dans le temps : parce que pour un tout petit le soutien dorsal est insuffisant et que chez un plus grand il peut devenir rapidement inconfortable. Il est néanmoins possible de porter sur la durée un bambin si vous vous sentez à l'aise.  

Le Tonga : 
En 100% coton, il est constitué d'un filet déployable sur le partie enfant, et d'une lanière du la partie porteur, qui peut s'enrouler autour d'une boucle quand le tonga est réglable. Les mailles du filet sont plutôt grosses. 
Pour installer votre enfant, il est impératif que le filet aille d'un creux de genoux à l'autre. Plus il est grand, moins il restera de filet qui remontera dans son dos. De toute façon avec ce type de porte-bébé on ne recherche pas le maintien du dos mais le soutien de la base. 
Voici 2 photos comparatives d'un bébé de 73cm et d'un bambin de 90 cm :

DSC_0775

DSC_0959

DSC_0965

Les + :
- il existe en modèle taillé (ça va du XS au XL) ou en modèle réglable. Le modèle réglable est très pratique : si le père ou la mère porte (et ont des carrures différentes), si on est très légèrement vêtus ou habillé plus chaud, selon que l'enfant grandit...
- il est tout en coton ce qui est important quand on veut l'utiliser à même la peau, surtout quand il fait chaud.
- il laisse l'épaule porteuse entièrement libre

Les - :
- il a tendance à venir frotter contre le cou du porteur ce qui peut-être g^énant. Il est possible de gagner en confort en gainant la lanière, soit avec un petit rembourrage (sur la photo ci-dessous j'ai utilisé une épaulière de porte-bébé), soit avec un simple morceau de tissu (jambière, lange...)

DSC_0776

DSC_0777

DSC_0779

 

Le Suppori :
Réalisé dans une matière synthétique, il est constitué de 2 parties filet autour du porté et au niveau de l'épaule porteuse, et d'une partie lanière entre les 2.
De la même façon que pour le Tonga, on installe le filet d'un creux de genou à l'autre 

DSC_0956

DSC_0957

Les + :
- Sa forme qui moule l'épaule le rend assez confortable
- le filet monte un peu plus haut dans le dos que celui du Tonga
- jusque récemment disponible uniquement en version taillée, il commence à être commercialisé en version réglable

Les - : 
- Il contraint l'épaule porteuse dès qu'on veut lever le bras
- il est en matière synthétique : j'ai lu plusieurs témoignages de maman ou de bébés ayant la peau marquée ou réactive au contact, notamment celui de Catherine. J'ai moi-même eu des boutons sur l'épaule porteuse suite à ce test, alors qu'il n'a duré qu'une quinzaine de minutes et que je n'ai habituellement pas la peau réactive. Je suis donc très réservée, d'autant plus que la peau d'un bébé est bien plus fragile que celle d'un adulte et qu'il est amené selon la chaleur a être directement en contact avec le suppori.

Et vous, lequel préférez-vous?

DSC_0947